ON SALE

Où va ma voix canadienne ?

Category

Politique

Language

Français

Language

109

Synopsis

Exclu de la constitution de 1982, le Québec vit hors Canada. Une suite de violation de la constitution depuis 153 ans par les honorables au pouvoir à Ottawa l'ont conduit à son confinement.
Résultat: les trois nations, anglophone, francophone et autochtone sont continuellement bafouées par Ottawa.
À quand leur réveil dans une coalition pour enlever cette épine qui les empêche de vivre ensemble ?

Origin

Suite à mon essai, Un reste de peuple, je me risque dans les méandres de la politique canadienne à l'égard du Québec qui aspire à son émancipation.

Publication

EXTRACT

Les Canadiens de l’époque, les trois nations fondatrices, ont aidé à élaborer sur quelques années la constitution du Canada (AANB), une approche nouvelle, un triomphe technologique par le train à vapeur et un chef-d’œuvre de compromis de vie en société. Sur papier. Dans la réalité, les honorables à Ottawa la violent sans vergogne, brisant les liens entre les nations

Ô Canada, fédération mononationale.

L’Ô Canada est un hymne à la terre de nos aïeux (anglais), aux fleurons glorieux de l’histoire (à anéantir le peuple français), de ses brillants exploits (à occire les Indiens) ; l’hymne national résonne pour le Christ et le roi. Le peuple des frères n’existe simplement pas. Pire, on parle de liberté, vérité, loyauté et honneur à protéger nos foyers et nos droits. Pas les miens ni les tiens !
Cent ans après l’entrée en vigueur de mon acte fondateur, mes espoirs sont toujours déçus. L’État canadien se transforme en fédération mononationale (monoparentale) qui nie la dimension nationale de ma collectivité québécoise (sa conjointe) et affiche sans mélange son mépris pour la nation autochtone (son ancienne maîtresse de guerre).

spiritus tremens | Quebec city, Quebec, Canada | and all around the world

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc